Maison de site, Plage du Grand travers / Mauguio Carnon (34)

Maître d'ouvrage
Communauté d’Agglomération du Pays de l’Or
Equipe
LEBUNETEL Architectes Urbanistes / J CICCARIELLO Architecte Chef de projet - Alfred Peter Mandataire mission paysage, INGEROP BET
Mission
MOE complète
Programme
Maison de site et valorisation de la Tour Signal au sein de la mission de renaturation du cordon dunaire.
Surface
Bâtiment 90m² - Aménagement platelage et promenade 630 m²
Année
2014
Coût
0.36 M € HT

Cette maison de site a été conçue au sein du vaste projet de renaturation du Petit et Grand Travers avec l'équipe d'Alfred Peter.

Le bâtiment est positionné côté Grand Travers et perceptible depuis l’accès Est et les concessions de plage.Le projet est posé effrontément sur la trace de l’ancienne RD 69 qui sert d’assise au bâtiment : pour marquer la fin d’une attitude (celle de la route et de la voiture en bord de mer), pour conforter cette fragile temporalité de l’installation entre mer et dunes.
Il faut que cette structure d’accueil soit vue, facilement accessible, reconnue et qu’elle constitue un élément d’attractivité qui incite à… Point de départ de promenades initiatiques guidées, de ballades à vélos vers la Grande Motte ou Carnon – une station vélos est prévue contre le bâtiment - toutes ses fonctions et aménités doivent tendre à conforter la polarité que constitue cette structure, ce lieu. Popularité et respect du site s’expriment également dans la silhouette du projet : entre courbe sablonneuse et coléoptère la forme évoque la nature mais aussi sa fragilité…la route se prolonge en platelage bois sur le toit du bâtiment pour constituer point de vue et évènement.
Le projet est prévu démontable et mobile, sur une base d’utilisation d’avril à octobre, identique aux concessions de plage conçues hors d’eau, mais pas hors d’air.

Ce projet non réalisé portait déjà en 2014 la posture environnementale chère à l’agence : bâtiment résilient à faible impact environnemental, ventilation naturelle, impact maîtrisé du module mobile qui conforte cette fragile temporalité de l’installation entre mer et dunes