Parking Jean Jaurès / Avignon (84)

Maître d'ouvrage
CITADIS Avignon
Equipe
LEBUNETEL Architectes Urbanistes Mandataire / Myriam. LEON-ROMEAS Chef de projet, IMAGINE Architectes, Permis d’Architecture Architectes, Agence HUTINET Concepteur lumière, INGEROP BET
Mission
MOE Complète
Programme
Parc de stationnement souterrain avec services 720 places sur 7 niveaux
Surface
22 000 m²
Année
2003/2007
Coût
16.62 M € HT

Lauréat concours

Aux abords des remparts de la Ville d’Avignon, de bâtiments classés et de la Gare SNCF le Parking Jean-Jaurès se développe sur 7 niveaux souterrains et 100 m de longueur aux pieds des remparts et la principale rue commerçante d’Avignon et la rue de la République

Ce projet a été l’opportunité de poser les bases de réflexion pour la ville, à savoir :
- requalifier le parvis de la gare SNCF et ainsi relier urbainement la gare à la Ville Historique,
- requalifier le pied des remparts extra-muros historiquement douves et devenu stationnement,
- prévoir dans la construction du projet la mise en trémie du Bd St Roch afin de ne conserver en surface que les dessertes de quartier.

Sous des platanes centenaires inscrits au PSMV et une place « antichambre » de la Cité Administrative du XIXe entièrement remodelée, le parking se cache et ne présente que 3 émergences les trémies d’entrée et de sortie intra-muros et l’ascenseur pour piétons toute hors des champs de visions principaux.

Le parking développe une programmation et des ambiances nouvelles visant à illustrer les thématiques de la Ville d’Art et de Lumière et de ses festivals :
- la lumière est omniprésente naturelle (technique) ou architecturée (scénographie)
- l’identité du lieu est affirmée par la mise en scène de référents historiques et théâtraux,
- les matériaux choisis s’inspirent du contexte : pierre, paroi moulée brute, galets du Rhône, et illustre modernité et technicité : acier et verre

Les spécificités de ce projet réside dans la difficulté et technicité de la réalisation – parois moulées, conservation et « ripage »des platanes – ainsi que dans la grande sensibilité du contexte d’intervention

Crédit photo : J.M Landecy

lien connexe : Citadis